Now Reading:
Une quarantaine de bus pour le transport interurbain en RDC
Full Article 3 minutes read

Une quarantaine de bus pour le transport interurbain en RDC

« Le gouvernement a fait venir un échantillon de 8 bus. Ce sont de bus à long trajet. Exactement 42 bus arrivent et vont aller en province. Ils vont relier les villes Kinshasa-Bandundu, Kinshasa-Tshikapa, Kinshasa-Matadi. Un autre lot va arriver plutôt du côté de l’Est et va relier Lubumbashi, Kolwezi, Likasi », a annoncé Azarias Ruberwa ce mardi 13 août lors de la cérémonie de remise de clés aux gestionnaires de la société Transports du Congo (TRANSCO) et aux associations de conducteurs de bus « Esprit de vie ».

Pour le ministre intérimaire en charge des transports et voies de communication, il s’agit du « premier groupe de bus interurbains. Le dossier existe depuis longtemps. Je ne fais que le finaliser mais ça traduit la volonté manifeste du gouvernement de résoudre les problèmes cruciaux notamment en ce qui concerne le transport en commun ».

Esprits de vie

« Mais vous avez en même temps les bus qu’on appelle Esprit de vie, achetés par le gouvernement et remis au niveau des associations des conducteurs. C’est un projet de type social. Nous en avons 40 au-delà de 100 qui avaient été déjà donnés. Aujourd’hui, il en reste 160. Je vais aussi remettre les clés à ces associations », précise le ministre.

Qui demande aux deux associations, qui vont recevoir chacune 20 bus Esprit de vie« de les gérer en bon père de famille mais en même temps de payer car ce qu’ils vont payer n’est pas le vrai prix de ces bus. Car quand ils paient ces crédits, ça nous permet de payer d’autres bus ».

« D’ici là fin de l’année, le budget 2019 prévoit encore plus, 750 bus. Nous sommes en plein chantiers. Et nous essayons de voir quel fournisseur va offrir le meilleur. D’ici là fin de l’année, nous allons avoir une centaine encore. Kinshasa c’est le miroir mais le reste de provinces n’est pas en reste », conclut le ministre.

Les bus de la société TRANSCO ont été officiellement mis en circulation le dimanche 30 juin 2013, alors dune cérémonie solennelle présidée par l’ancien chef de l’État, Joseph Kabila.

Pour combattre les accidents décriés dans la capitale, causés par de véhicules appelés « Esprit de mort » qui ne sont autre que la marque Mercedes 207, le gouvernement de l’époque avait également mis en œuvre un programme social dénommé « Esprit de vie », consistant à offrir des bus de qualité à crédit, avec le concours des associations de conducteurs de Kinshasa.

Alain Tshibanda 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.