Now Reading:
Retour au calme à Beni et Oicha, les routes dégagées par la Police (Nord-Kivu)
Full Article 3 minutes read

Retour au calme à Beni et Oicha, les routes dégagées par la Police (Nord-Kivu)

Retour au calme à Beni et Oicha, où les routes sont en train d’être dégagées par les forces de la Police. L’armée confirme la mort de trois personnes lors de la manifestation de cet avant-midi à Oicha et affirme ouvrir les enquêtes pour en déterminer les circonstances. 
Le bilan indique également que neuf policiers ont été blessés. L’auditorat militaire dit avoir incarcéré un manifestant pour détention d’une arme de guerre. Pour sa part, le chef de cité d’Oicha est d’avis que les manifestants étaient infiltrés, même si la société civile locale dénonce des arrestations arbitraires.
L’insécurité et le manque des matériels adéquats sont entre autres les raisons de la faible mobilisation des recettes dans la province du Nord-Kivu. C’est ce les délégués de la direction générale des recettes du Nord-Kivu (DGRNK) avaient déploré auprès de Carly Nzanzu Kasivita, gouverneur de cette province.
Fabrice Kambale Valivambene, qui assume les charges de directeur général adjoint de cette régie financière, avait expliqué que des efforts devront être fournis en vue de mobiliser plus des recettes et ainsi atteindre les assignations qui sont de 2 millions de dollars par mois.
Bientôt un grand forum sur la sécurité au Nord-Kivu

Dans la ville de Goma, au moins trois incursions des bandits armés avaient été enregistrées au courant de la semaine dernière. Des blessés par arme à feu et arme blanche ainsi que plusieurs biens ont été enregistrés de suite de ces actes criminels. Les acteurs politiques du Nord-Kivu, plus particulièrement ceux de l’opposition dite positive affirmaient avoir rencontré les autorités à différents niveaux pour parler de la dégradation de la situation sécuritaire dans cette ville et sur l’ensemble du territoire de cette province.
À en croire Ngulumira Amini, secrétaire fédéral du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD-KML) de Mbusa Nyamwisi, Un grand forum sécuritaire sera bientôt organisé dans cette ville afin d’esquisser de pistes de solution face à cette insécurité.

Au courant de la même semaine, des appels au regroupement populaire et à une formation pour l’auto-prise en charge, face aux tueries dans cette région, ont été repoussés par la Police et l’armée congolaises. Une rencontre entre le général major Marcel Mbangu et différents présidents des étudiants, réunis au sein de la coordination interestudiantine de Beni (COIB) avait eu lieu au quartier général des opérations sukula I.
Les deux parties se sont engagées autour d’un certain nombre des mesures pour éviter de prendre tout appel susceptible de perturber l’ordre public dans la région. Il a été formellement interdit à la population, aux jeunes particulièrement, de tenter de s’organiser en milices d’auto-défense.

La semaine dernière, la tension était vive au quartier Kanzuli suite à l’assassinat d’un père de famille et opérateur économique de son état. Les orphélins avaient pointé un élément de l’ordre du coin, une thèse balayée par les autorités de la Police locales qui indiquaient qu’il est encore tôt d’incriminer quiconque. La société civile déplorait une énième tuerie en l’espace de deux semaines, entre temps les activités économiques étant paralysées dans la ville de Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Alain Tshibanda

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.