Now Reading:
L’OMEC appelle à la reforme de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC)
Full Article 2 minutes read

L’OMEC appelle à la reforme de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC)

« Il faut repenser l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC) et doter chaque province d’un organe de presse », a proposé Jean-Robert Efalema de l’Observatoire des médias congolais (OMEC), intervenant comme panéliste sur le thème ‘Quel média pour la RDC?’.

Jean-Robert Efalema reste convaincu qu’il « y a un problème d’éthique né de l’environnement. Il faudra que les médias prennent en charge leurs personnels » afin de lutter notamment contre « le coupage », pratique qui consiste à exiger ou obtenir de l’argent en échange de la diffusion d’une information.

Il estime également que « l’État doit aider les professionnels des médias ».

Qu’à cela ne tienne, « depuis l’avènement de l’actuel Chef de l’État, l’espace médiatique congolais est totalement libéré ».

La preuve, « au 3 mai 2019, aucun journaliste n’était en prison. Mais, ce qui est sûr est qu’il faut éviter que les médias soient inféodés ».
« Il nous faut une presse orientée totalement vers le journalisme de qualité. Une presse prisonnière de principes et de règles »,
souhaite, Jean-Robert Esalama, de l’Observatoire des médias congolais (OMEC). Pour ce faire, l’expert de l’OMEC a revelé quelques « priorités des médias en RDC, dont le renforcement des capacités en termes de formation dans des provinces non couvertes par l’information ».

Lors de ces assises, Jean-Robert Efalema a également épinglé la « précarité économique des médias. Le journaliste est pauvre », une raison pour laquelle, « nous devons réunir les patrons de presse pour un débat et sensibiliser les journalistes sur leur droit en tant que travailleurs ».

Par Barick Bwematelwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.