Now Reading:
Le gouvernement doit réduire son train de vie (VSV)
Full Article 2 minutes read

Le gouvernement doit réduire son train de vie (VSV)

Dans un communiqué rendu public ce mardi 27 août, la Voix des Sans Voix pour les droits de l’homme (VSV) « espère que la réduction du train de vie des animateurs des Institutions sera une réalité effective », allusion faite à la taille du gouvernement Ilunga Ilunkamba, publié lundi dernier.

Selon cette ONG, une telle option aura une incidence sur l’amélioration des « conditions socio-professionnelles des agents et fonctionnaires de l’État, des militaires, policiers, médecins, magistrats, enseignants [et tant d’autres], dont les salaires modiques ou mieux de misère ne leur permettent pas de vivre décemment ».

Tout en réitérant son indignation concernant la taille du gouvernement, qu’elle qualifie « d’éléphantesque et éventuellement saignera le trésor public au détriment du peuple congolais, la VSV souhaite que le gouvernement privilégie au plus haut point le bien être de la population rdcongolaise en rompant avec les vieilles pratiques comme la corruption, le détournement des deniers publics, le clientélisme, le népotisme qui ont contribué à la mauvaise gouvernance et à la descente du pays aux enfers ». 

Prenant acte, la VSV « salue le début de renouvellement de la classe politique et le fait que les femmes [13%], bien que moins représentées que les hommes [83%] au sein de ce gouvernement, aient été nommées à des postes importants dont entre autres celui des affaires étrangères ».

Au président de la République, l’ONG demande de « veiller à la répartition équitable du revenu national en mettant, cette fois-ci, un terme aux inégalités criantes au sein de diverses couches socio-professionnelles pour mieux  privilégier le bien être de la population congolaise ».

Elle attend également de voir les membres du gouvernement Ilunga Ilunkamba, « qui iraient à l’encontre de l’intérêt de la population en se livrant à la course à l’enrichissement illicite », être sanctionnés sévèrement.

Alain Tshibanda 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.