Now Reading:
Le FCC Alexis Thambwe Mwamba élu président du Sénat
Full Article 4 minutes read

Le FCC Alexis Thambwe Mwamba élu président du Sénat

C’est à 14h17′ que les résultats du vote ont été livrés pour le poste de président du Sénat. Modeste Bahati Lukwebo déplumé avec 43 voix, le FCC Alexis Thambwe Mwamba a été élu avec 65 voix, au poste de président du Sénat, ce samedi 27 juillet, ayant reçu la majorité des voix. Un écart de 22 voix a permis à l’ancien ministre de la justice de Joseph Kabila de devenir le successeur de Léon Kengo Wa Dondo à la tête du bureau définitif de cette chambre du Parlement congolais.

Peu avant ce scrutin, Alexis Thambwe Mwamba relevait, à l’attention de ses collègues du FCC, que tout échec du ticket porté par la famille politique de Joseph Kabila serait, à la face du monde, la preuve que cette plate-forme est une « majorité factice et inexistante ». Ayant raflé la majorité des postes constituant le bureau définitif du Sénat, le FCC a ainsi réaffirmé la loyauté de ses membres à leur autorité morale.

Après un début de décompte marquant le suspens, les deux challengers restés très proches, c’est après près de vingt minutes que les lignes ont commencé à bouger. L’élection et le dépouillement des résultats pour le poste de président du Sénat ont duré environ 3 heures.

Sur les 109 sénateurs que compte cette chambre, seul Joseph Kabila, sénateur à vie, a manqué à ce scrutin. Après la proclamation de cette victoire de Thambwe Mwamba, au poste de premier vice-président du Sénat, le sénateur Samy Badibanga (60 voix) a battu le professeur Évariste Boshab (34 voix). 108 sénateurs ont pris part à cette élection des membres du bureau définitif de la chambre haute du Parlement congolais.

Ayant reçu la majorité des voix exprimées, avec 63 voix, le sénateur FCC John Tibasima Mbongemu Ateenyi a été élu et proclamé deuxième vice-président du Sénat, en battant Michel Kanyimbu Shindany (44 voix).

Le professeur Kaumba Lufunda, ayant obtenu 78 voix, a été proclamé rapporteur de la chambre haute du Parlement, le sénateur Mabaya Gizi-Amine Jean-Philibert, son adversaire à ce poste, ayant reçu 29 voix. 

Le rapporteur adjoint élu et proclamé est la sénatrice Marie-Josée Kamitatu (56 voix), battant Jean de Dieu Moleka Liambi (51 voix) à ce poste. De son côté, Éric Rubuye Hakizimwami a obtenu 86 voix, est élu et proclamé questeur du Sénat, la sénatrice Bijou Goya Kitenge ayant perdu avec 13 voix.

Pour le poste de questeur-adjoint, aucun candidat n’ayant obtenu la majorité absolue au premier tour (Rolly Lelo Nzazi avec 42 voix, Madeleine Nikomba Sabangu avec 21 voix et Jean-Pierre Zagbalafio Angala avec 44 voix), les sénateurs ont procédé au deuxième tour où se sont affrontés leurs collègues Rolly Lelo Nzazi et Jean-Pierre Zagbalafio Angala.

Finalement, c’est Rolly Lelo Nzazi, avec 63 voix, qui sera élu et proclamé questeur-adjoint, après ce deuxième tour, Jean-Pierre Zagbalafio ayant quitté la course avec 38 voix.

Début de vote 

Les sénateurs candidats aux différents postes du bureau ont été conviés les premiers à voter. Samy Badibanga, sénateur et ancien premier ministre, a été parmi les premiers à avoir voté.

Un début de vote marqué notamment par la demande d’être assisté, formulée par le sénateur Médard Autsai, ex gouverneur de l’ancienne province orientale, estimant « ne pas être en mesure de bien lire les écrits marqués sur les bulletins de vote », requête accordée par le président du bureau provisoire de cette chambre du Parlement.

« Vous avez le droit d’être assisté. Prenez un administratif », a autorisé le président du bureau provisoire.

C’est autour de 12h14′ que Modeste Bahati Lukwebo a voté, arrivé sur le lieu pratiquement au même moment qu’Alexis Thambwe Mwamba, près de deux heures plus tôt, le second ayant légèrement précédé le premier. Le candidat du FCC à la présidence du Sénat a voté à 13h45′.

Après s’être installé dans la salle des plénières, Modete Bahati Lukwebo a eu droit, peu avant le lancement des opérations du vote, à une salutation surprise de la part de sa collègue, Jaynet Kabila, sœur de l’ancien président de la République et autorité morale du Front commun pour le Congo (FCC).

Accès provisoirement interdit aux journalistes

Plusieurs journalistes, y compris les accrédités, ont eu du mal accéder dans la salle de la plénière, retenus pendant quelques instants par des agents de l’ordre.

Après l’installation des équipes de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC), pour une diffusion directe, les journalistes ont pu finalement accéder dans la salle, où plusieurs cadres et militants ont aussi assisté à la tenue de ces scrutins, venus sans nul doute soutenir particulièrement les deux candidats présidents du Sénat.

Alain Tshibanda 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.