Now Reading:
« Le candidat gouverneur n’est plus français » (Avocat)
Full Article 2 minutes read

« Le candidat gouverneur n’est plus français » (Avocat)

Le candidat gouverneur de Sankuru « Stéphane Mukamadi a adressé 2 correspondances aux autorités habiletées de la France depuis 2017-2018 »pour renoncer à sa nationalité, rappelle ce vendredi 12 juillet sur TOP CONGO FM, son avocat.

Me Armand Lokeka estime que son client, ayant « perdu sa nationalité française, doit recouvrer automatiquement sa nationalité congolaise d’origine pour éviter de porter atteinte à la loi sur les apatrides. C’est ça le principe ».

Le visa d’établissement délivré par la Direction générale des migrations (DGM), dont parle le candidat concurrent Lambert Mende, a été « obtenu dans les transactions avant qu’il vienne déposer la lettre de recouvrement de sa nationalité ».

Conseil d’État, seul juge habilité 

Le Conseil d’État qui a réhabilité la candidature de Stéphane Mukumadi contre l’avis de la Cour d’appel de Sankuru « n’a ni titre ni qualité pour statuer et siéger sur ces contentieux des candidatures, selon l’article 27 alinéa 5  de la loi électorale », affirmait Lambert Mende quelques heures plutôt sur TOP CONGO.

« C’est uniquement le Conseil d’État qui est le juge habilité à traiter toutes les questions de contentieux des listes et des résultats provinciaux. Il n’y a pas une autre juridiction »
, lui réplique Me Armand Lokeka.

Il se souvient que « la Cour d’appel était saisie par la CCU [Convention des Congolais Unis, parti de Lambert Mende] et alliés, qui a brandi anarchiquement des faux numéros de passeport. Le Conseil d’État a annulé cette décision de la Cour. Cette décision est inexistante ».

Par Barick Bwematelwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({ google_ad_client: "ca-pub-6489359758737905", enable_page_level_ads: true }); " alt="ads" />