Now Reading:
La RDC a aujourd’hui besoin d’un journalisme augmenté (Patient Ligodi)
Full Article 3 minutes read

La RDC a aujourd’hui besoin d’un journalisme augmenté (Patient Ligodi)

Prenant la parole dans le cadre des 16 ans de TOP CONGO, au cours du deuxième pannel sur le thème « Quel média pour la RDC? », Patient Ligodi, DG d’Actualite CD, a revelé que « tous les médias vont devenir des médias en ligne. Avec le progrès technologique que nous observons de plus en plus, il faudra à notre pays un journalisme augmenté. L’information reste un fait socialement significatif. Nous devons arriver à un journalisme augmenté en recourant aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, par l’intégration de ces avancées non pas pour faire beau mais plutôt pour faire en sorte que le ‘socialement significatif’ puisse aider à faire évoluer la société et accompagner son développement ».

Peu avant son intervention, un autre panneliste et ancien directeur général de l’ex Office zaïrois de la radiotélévision (OZRT), Stéphane Kituntu, avait soutenu que « la libéralisation de la parole, survenue après le 24 avril 1990 après la décision du Maréchal Mobutu d’ouvrir le pays (Zaïre à l’époque) au vent démocratique, ne peut porter des bons fruits que si l’économie se développe également de manière harmonieuse en RDC ».

Le digital vient-il sauver les médias en RDC?

En sa qualité de vice-président de l’Association des médias en ligne (MILRDC), organisation qui compte déjà plus de 40 médias membres depuis son existence et qui a pour vision d’encourager l’entrepreneuriat dans le domaine du journalisme en ligne en RDC, Patient Ligodi refuse de croire que les médias en ligne sont nés ou naissent pour sauver le journalisme en RDC.

A cette question, le Directeur général d’Actualité CD estime qu’il s’agit tout d’abord du journalisme. « Les médias en ligne ont-ils sauvé le journalisme en RDC? Je pense que non. En effet, cette question pousse le débat sur l’axe des supports. On parle de support mais le journalisme reste le même ».

Pour Patient Ligodi, « aujourd’hui, le journaliste congolais doit se poser la question de savoir ce que son travail apporte réellement . Tous les médias vont devenir digitaux. Tous vont devenir des médias en ligne. Tout s’imbrique maintenant. Nous vivons dans l’ère de la réalité augmentée. Ce sont des supports qui sont utilisés pour faire avancer la parole libérée.

Pour le correspondant de Radio France Internationa (RFI), « il faut aujourd’hui se poser des questions sincères entre journalistes afin que le metier se transforme réellement. Il n’est pas normal de voir des journalistes exercer ce metier et, en même temps, travailler dans des cabinets politiques. Le journaliste a une grande responsabilité ».

« Je célèbre ces 16 ans de TOP CONGO parce que je suis né dans cette maison, il y a 12 ans que je suis parti de là mais je reste toujours enfant de la maison », avait annoncé Patient Ligodi en prenant la parole lors de l’ouverture de ce deuxième pannel.

Alain Tshibanda

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({ google_ad_client: "ca-pub-6489359758737905", enable_page_level_ads: true }); " alt="ads" />