Now Reading:
La colère de l’opposition contre la cour constitutionnelle
Full Article 2 minutes read

La colère de l’opposition contre la cour constitutionnelle

Avec 33 députés en moins depuis la publication des résultats des élections législatives, la coalition Lamuka ne décolère pas.

« Ridicule d’apprendre mon invalidation par la Cour Constitutionnelle. Qu’avez-vous fait de mes 28.600 voix ? Honte à la justice de mon pays! »,s’exclame Raphaël Kibuka du MLC sur Twitter, député national invalidé à Kinshasa où il avait pourtant été bien élu.

https://mobile.twitter.com/araphaelkibuka/status/1138253986400788480

Sur quels chiffres se base la haute cour?

« La Cour constitutionnelle ne peut trancher que sur le nombre de voix. Elle a déjà statué sur la qualité des candidats avant le scrutin. Elle s’est prononcée de manière définitive sur cette question. Tous ceux qui ont concouru ont été reconnus aptes à le faire par la Cour elle-même. Elle ne peut donc invalider que sur base des résultats chiffrés des élections. Mais où va-t-elle chercher ces résultats vu que la CENI n’a publié aucun chiffre », s’interroge Jean-Claude Kibala, ancien vice-gouverneur du Sud-Kivu et ministre de la Fonction publique, dont l’élection à l’assemblée nationale a été aussi invalidée.

Pour lui, ce que fait la haute cour procède d’une stratégie du FCC pour jauger la réaction de l’opposition et de la rue.

« Dans notre circonscription, il n’y avait pas de contentieux, explique Jean-Claude Kibala. Notre avocat n’a pas pu s’exprimer, nous n’avons jamais été averti qu’il y avait un quelconque litige. », estime l’ancien ministre, interrogé par un quotidien belge.

« La faute à Kabila »

Alors qu’aucun leader de la coalition Lamuka ne s’est exprimé sur ces nouveaux résultats, l’ECIDE, parti de Martin Fayulu, rappelle les propos de son leader.

« La crise actuelle est très exceptionnelle en ce qu’elle relève de la volonté d’un individu qui s’est résolu de porter un masque tout en continuant à diriger le pays par défi contre la volonté de la population ».

Et si tout ne s’arrêtait pas là, s’inquiète non sans humour, le propre frère de Jean-Pierre Bemba, « avec ces invalidations de la cour constitutionnelle qui se font maintenant la nuit, un jour on va se réveiller : Félix Tshisekedi invalidé en faveur de Emmanuel Shadary ».

https://mobile.twitter.com/andybemba/status/1138400612930990080

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.