Now Reading:
Kongo central: Mimi Muyita Ankieta, révoquée (Gouverneur)
Full Article 2 minutes read

Kongo central: Mimi Muyita Ankieta, révoquée (Gouverneur)

Par son arrêté pris ce jeudi 29 août à Matadi, Atou Matubuana Nkuluki a révoqué Mimi Muyita Ankieta, son assistante, identifiée dans une vidéo viralement relayée sur les réseaux sociaux qui montrait également les parties intimes du vice-gouverneur, Justin Luemba.

Cette décision, qui considère cet acte de l’ex assistante de « manquement grave aux devoirs de déontologie et d’éthique », fait suite à une audience que le gouverneur de province a accordée la veille à son adjoint, soucieux « d’entendre sa version des faits », selon les mots de Justin Luemba qui avait été interpellé, accusé de viol sur Mimi Muyita, puis finalement relaxé.

« Nous ne voulons pas un embrasement de notre province. C’est à travers les réseaux sociaux qu’on incrimine les uns et les autres. Mais ce qui est arrivé est arrivé. Nous devons regarder devant », avait fait savoir Justin Luemba.

Peu de temps après, Adrien Phoba avait appelé à sanctionnerles responsables provinciaux de l’Agence nationale des renseignements et de la Police nationale congolaise, accordant un ultimatum de 48 heures, en cas d’inaction, pour mobiliser la population des villes de Matadi et de Boma pour « une marche de protestation, afin de solliciter leur arrestation immédiate ».

L’élu de Boma estimait que le gouverneur Atou Matubuana Nkuluki « ne pouvait jamais accepter que son collaborateur, le vice-gouverneur, soit ridiculisé jusqu’à ce niveau », regrettant que c’est plutôt l’image de laprovince du Kongo central qui vole en éclat.

De son côté, Simon-Floribert Mbatshi Mbatshia, appelant à l’apaisement entre les communautés du Bas-Fleuve et des Cataractes, évoquait une désacralisation de la province du Kongo central. Il avait exhorté les ressortissants de cette province « de ne pas profiter des événements ou des incidents malheureux pour provoquer des fissures entre nous ».

Lire aussi:

– Soupçonné de viol et interpellé, le vice-gouverneur du Kongo central remis en liberté

– « La province du Kongo central est désacralisée » (Mbatshi)

Alain Tshibanda

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({ google_ad_client: "ca-pub-6489359758737905", enable_page_level_ads: true }); " alt="ads" />