Now Reading:
J’ignore combien produit journalièrement le marché urbain de Matete (Baylon Gaibene)
Full Article 7 minutes read

J’ignore combien produit journalièrement le marché urbain de Matete (Baylon Gaibene)

« Ce marché nous a beaucoup aidé. Mais depuis 2010 ou 2011, le marché de Matete est devenu urbain alors qu’avant, il était municipal. Depuis cette mutation, on ne reçoit que 25% en termes de rétrocession, et je ne sais pas dire avec exactitude à quoi ils correspondent réellement. En effet, nous ne savons pas aujourd’hui combien le marché urbain de Matete produit comme recettes. J’ai demandé à l’administrateur de ce marché pour connaître ce qu’il produit quotidiennement mais on ne m’a pas donné ces informations », a affirmé ce vendredi 12 juillet Baylon Thierry Gaibene.

Arrivé à sa onzième année de gestion de la commune de Matete, municipalité construite depuis 1954, le bourgmestre Baylon Thierry Gaibene annonce aussi avoir « écrit aux autorités compétentes pour leur demander de fixer  » la commune à ce sujet car ses « habitants ont besoin de savoir combien produit » leur marché.

Ces révélations ont été faites par le bourgmestre au cours de l’émission Le Débat, tournée en direct et en public à la Paroisse Saint Alphonse de Matete, interrompue plus d’une fois suite aux réactions de certains habitants de cette commune qui contestaient quelques déclarations du bourgmestre.

« Il s’agit d’une émission Top Congo. Que les choses soient claires. Nous sommes ici pour que les gens soient informés de ce qui se passe dans la commune de Matete. Laissez nous lui poser des questions. Si vous dérangez, le monde entier ne pourra découvrir ce qui se passe dans votre commune » , expliquait Christian Lusakueno en réponse aux cris des participants.

Lutte contre la pollution sonore

« Aujourd’hui, nous avons déjà fermé plusieurs bars à qui nous avions retirés les autorisations. Ce sont des récidivistes. Nous leurs avions dit, avant même que le gouvernement provincial lance l’opération Kin Bopeto, que les bars ne pouvaient fonctionner que de 16h à 22h de lundi à vendredi, et de samedi à dimanche de 14h à 22h. A l’époque, j’avais aussi fermé 15 églises à cause de la pollution sonore. Je viens de retirer deux autorisations dont une à un bar définitivement. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles on me reproche d’être trop dur ».

Accusé d’être « méchant et de tenir des propos discourtois » vis-à-vis des habitants de sa municipalité, Baylon Thierry Gaibene rétorque qu’« une autorité n’est pas là pour sourire tout le temps, mais pour travailler. Je ne chasse pas les mamans vendeuses. Aujourd’hui, on fait le marché n’importe où et n’importe comment. Moi je demande à ces mamans de vendre en s’installant à l’intérieur du marché. Juste avant cette émission, j’ai vu une maman finir sa chikwange et jeter les emballages dans les caniveaux ».

Banditisme urbain, insalubrités et tracasseries policières

La commune de Matete est parmi les municipalités de la ville de Kinshasa accusées d’abriter une insécurité croissante. Pour le bourgmestre Gaibene, « il faut bien comprendre ce banditisme urbain. Il ne s’agit pas toujours des gens qui sortent avec des machettes, comme on le pense souvent, pour sévir. La situation est bien plus complexe avec des cas différents ».

« J’ai trouvé l’insécurité dans cette commune. J’ai fait arrêter Mobondo [un des malfrats les plus connus dans la commune] et il a été condamné à 15 ans. J’ai aussi trouvé une insalubrité croissante. J’ai fait enlever 115 camions bennes. Les images existent, j’ai des preuves. Qu’avons-nous fait pour cette commune? Aujourdhui, il y a une bibliothèque dans la maison communale, on y a construit 6 bureaux de quartiers modernes, j’ai informatisé cette commune. Avant moi, les Shégués dormaient à la maison communale, ils ne sont plus là aujourd’hui. Nous avons fait une grande exposition à Liège qui avait permis la vente des œuvres d’arts des jeunes artistes de Matete », rappelle le bourgmestre Gaibene.

S’agissant des tracasseries policières, notamment décriées au niveau du marché urbain de Matete, Baylon Thierry Gaibene reconnait que les « Bureau 2 et DEMIAP sont les agents officiels déployés sur terrain. Les vendeurs ont le droit d’exiger la présentation d’un ordre de mission, à ceux qui perturbent leurs activités. Nous ne sommes pas là pour tracasser les populations mais pour leur protection ainsi que leurs biens ».

Grands travaux et encadrement des jeunes

« Au-delà du marché que nous avons construit, il y a aussi le stade municipal. Ce stade est l’idée de la commune de Matete. Nous avions proposé sa maquette à l’époque au premier ministre Matata Ponyo qui avait avait accepté, et permis que Matete soit la commune pilote pour le lancement du projet de construction des stades municipaux dans la capitale congolaise. Le problème de notre commune est que nos routes sont délabrées », se plaint le bourmestre Baylon.

En ce qui concerne la situation autour de la Paroisse Saint Alphonse, dont l’accès est depuis plusieurs années perturbé suite à l’installation irrégulière des vendeurs sur la voie publique, Baylon Thierry Gaibene rappelle que « même le président de la République avait instruit pour que la route ainsi que les environs » menant à cette église « soient libérés ». 

« Il n’y a aucune raison pour ces vendeurs de perturber l’ordre public car le marché dispose de plus de 400 places pour leur permettre d’exercer leurs activités en toute quiétude. Et ces places sont gratuites », affirme le bourgmestre, une déclaration rejetée immédiatement par des cris des auditeurs présents sur le lieu du tournage de l’émission.

Et de préciser que « c’est vrai qu’il est demandé aux vendeurs de payer. Sachez aussi que ce marché est un don. Si quelqu’un vous exige de payer pour avoir une place, venez vers moi qui vous demande de vous y installer pour vendre. Il faut juste payer pour la taxe de l’étage, celle de salubrité ainsi que celle destinée à la gestion d’une société de sécurité qui s’occupe de la sécurité de ce marché. Je vous invite à aller voir l’administrateur du marché pour s’inscrire ».

Le bourgmestre rappelle avoir réalisé, « en octobre 2018, le curage de près de 15 km de caniveaux » et indique qu’actuellement, « les caniveaux qui posent problème sont ceux avoisinant la maison communale et le marché ».

Concernant le budget que venait d’allouer le gouvernement provincial aux communes, dans le cadre de l’opération Kin Bopeto, Baylon Thierry Gaibene précise que « la commune de Matete n’a signé que pour 16 millions FC (environ 9 000USD) pour mettre en oeuvre cette vision. Matete est la commune pilote à avoir lancé l’assainissement de la commune. Nous avons recruté 40 jeunes, qui reçoivent quotidiennement 4 000 FC par personne (environ 2.40 USD) pour ce travail d’assainissement qu’ils exécutent. C’est depuis le samedi dernier qu’ils ont commencé et à ce jour, personne ne peut dire qu’il n’a pas été payé. Avec l’argent que nous avons reçu, nous avons aussi acheté des motos. Les preuves sont là. Elles servent à dégager les poubelles pour un montant de 4 millions FC. Pour le curage de la voirie publique, ces travaux exigent plus ou moins 100 à 200 milles USD. La commune ne peut pas le faire. C’est de la compétence des autorités, donc l’Office des voiries et drainage (OVD) ».

Réagissant à une question d’un auditeur, qui déplorait le phénomène de fermeture de tunnel par certains habitants, le bourgmestre affirme avoir interdit ces pratiques. « Personne n’a le droit de fermer un tunnel. Samedi passé, je suis allé casser des tunnels fermés sur Mongo, Ngilima, etc. Celui qui estime que leur tunnel est encore fermé, qu’il vienne me saisir et les services compétents vont agir », previent le bourgmestre Gaibene.

« À mon départ, souhaite Baylon Thierry Gaibene, je vais dire aux habitants de la commune de Matete Merci. Je suis un enfant de Matete et je vais rester un enfant de Matete après ce travail ».

Alain Tshibanda

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({ google_ad_client: "ca-pub-6489359758737905", enable_page_level_ads: true }); " alt="ads" />