Now Reading:
Francis Kalombo n’exclut pas le soutien de Moïse Katumbi à Modeste Bahati
Full Article 3 minutes read

Francis Kalombo n’exclut pas le soutien de Moïse Katumbi à Modeste Bahati

« Je pense que cette démarche ne peut être que soutenue par Moïse Katumbi, dans le sens où partir et chercher à ce que la voix du peuple puisse être entendue, ne peut que être salutaire. Je pense que tous les congolais ne peuvent que soutenir cette démarche parce que trop c’est trop », souligne Francis Kalombo, ce jeudi 11 juillet sur TOP CONGO, réagissant suite à la suspension de l’autorité morale de l’AFDC-A, par le FCC, ainsi qu’au maintien de sa candidature comme président du Sénat.

« Si il [Moïse Katumbi] fait ça, ça ne sera pas une mauvaise chose »,explique Francis Kalombo qui estime que « Bahati Lukwebo a une chance. Joseph Kabila n’étant plus au pouvoir, il n’y aura pas des poursuites, des montages des dossiers comme on l’a fait avec Moïse Katumbi sous » l’ère de l’ex président congolais. 

Francis Kalombo considère également le FCC est « une majorité fabriquée de toutes pièces », un regroupement que « le peuple a vomis ».

Tout en félicitant le départ de Modeste Bahati, le porte-parole de Moïse Katumbi se demande « pourquoi les gens continuent à traîner à accepter une sorte de diktat », regrettant le fait « que quelques individus se retrouvent et parlent au nom de l’autorité morale pour décider pour l’avenir » au FCC.

Francis Kalombo demande aux autres cadres du FCC de suivre l’exemple de Modeste Bahati, qui a une base et est cohérent dans ce qu’il fait.

Le FCC et ses choix des personnes minoritaires

Revenant sur la désignation du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, nommé par la suite sur ordonnance par le chef de l’État Félix Tshisekedi, l’ancien élu du PPRD Francis Kalombo regrette « le choix que ces gens [du FCC] proposent. Vous n’avez qu’à voir le premier ministre qu’on a proposé, c’est toujours des gens minoritaires, incognito. Surtout, leurs combats ne sont pas connus. À quoi sert la hiérarchie des partis politiques qui composent cette majorité? Vous ne verrez pas un grand responsable du PPRD occuper des hautes fonctions. On va vous ramasser quelqu’un par-ci par là et on vous impose ».

« Pour une grande institution comme le Sénat, on veut que cela puisse être dirigée par un indépendant, qui n’est que seul, l’ombre de lui-même. Je crois que Bahati a totalement raison. Que les autres prennent le courage de suivre ce que Moïse Katumbi avait fait en son temps, ce que Bahati Lukwebo vient de faire aujourd’hui ».

Par Barick Bwematelwa

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({ google_ad_client: "ca-pub-6489359758737905", enable_page_level_ads: true }); " alt="ads" />