Now Reading:
Dispersion du rassemblement d’auto-défense à Beni contre les ADF (Nord-Kivu)
Full Article 2 minutes read

Dispersion du rassemblement d’auto-défense à Beni contre les ADF (Nord-Kivu)

La Police nationale et de militaires de l’armée congolaises ont dispersé ce mercredi 14 août à Beni, dans la province du Nord-Kivu, un rassemblement de jeunes volontaires qui se disaient prêts pour une formation d’auto-défense contre les Allied democratic forces (ADF). 


Comme annoncé, déjà à 6 heures du matin, ils étaient nombreux au stade de Kalinda pour les premiers entrainements. C’est seulement quelques minutes après qu’ils ont été dispersés,disent-ils, à « balles réelles ». »Les premières séances [de cette formation] se sont réalisées très tôt ce matin avec des autres jeunes. Il y a eu la population qui était déployée au stade pour nous empêcher de poursuivre la formation », relève un de jeunes volontaires.

Qui souligne que « nous campons toujours sur la même position. Si nous devons délocaliser le site, nous allons le faire. L’ennemi  est en train d’opérer librement et nous, en tant que jeunes, on ne devait pas l’observer comme ça poursuivre avec son aventure ».

Un autre rapporte que « le gouvernement nous a abandonné. C’est le gouvernement lui-même qui va nous donner les armes après ces entraînements. S’ils ne veulent pas le faire, alors qu’ils partent combattre l’ennemi ».

« Nous sommes venus pour faire la formation. Nous sommes déçus du comportement du gouvernement et surtout l’armée. Nous sommes venus ce matin et on nous a fusillé. Et l’un de nous a été interpellé. Nous allons voir quelle stratégie mettre en place », conclut-il.

Un jeune a été interpellé que la police accuse de moquerie contre les forces de l’ordre et de rébellion.

« Personne ne peut contraindre la main de l’État à recruter de forcer. Cela doit se faire volontairement selon le programme de gouvernement », souligne l’officier Leblanc Sabuni.La jeunesse de Beni avait planifié une formation accélérée de 21 jours, avec l’aide de la Police pour qu’elle puisse elle même mettre fin au phénomène massacres des civils car selon elle les militaires et les policiers ne jouent qu’à la défensive et l’ennemi de la population en profite selon leur communiqué quelques volontaires s’expriment .


Alain Tshibanda 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.