Now Reading:
3,7 millions USD pour financer la validation des sites miniers au Nord et Sud-Kivu
Full Article 2 minutes read

3,7 millions USD pour financer la validation des sites miniers au Nord et Sud-Kivu

Le gouvernement des États-Unis, à travers son agence pour le développement international (USAID), a débloqué 3,7 millions des dollars américains pour financer un nouveau projet de validation des sites miniers dans les provinces du Nord et du Sud Kivu.

« Ce projet contribuera à lutter contre les activités illégales telles que le travail des enfants, la violence et d’autres violations des droits de l’homme »
, précise Mike Hammer, ambassade des États-Unis dans leur site.

D’après l’ambassadeur américain, le financement de ce projet vise le décollage économique de la RDC à travers le secteur minier.

« Les États-Unis veulent accroître leur rôle positif dans la promotion de la prospérité économique congolaise en investissant dans le secteur minier congolais, et en ayant des échanges commerciaux avec ce secteur »
, souligne le diplomate américain lors de la cérémonie de signature du projet avec Pact, l’entreprise qui l’exécutera.

Le processus de validations des sites miniers consiste à s’assurer qu’aucun groupe armé n’est présent dans les mines et que celles-ci disposent des autorisations légales pour fonctionner.

Ce processus est la première étape pour assurer que les minerais sont extraits de manière responsable et n’ont aucun lien avec un conflit.

Pour Mike Hammer, ce processus est un des préalables pour attirer les investisseurs américains dans ce secteur.

« Les entreprises américaines sont plus engagées dans l’amélioration des communautés locales dans lesquelles elles travaillent, que les entreprises de tout autre pays. Ainsi, pour qu’il y ait plus d’entreprises américaines en RDC, nous devons nous assurer de l’exploitation tant légale que transparente des mines »
, a-t-il insisté.

Sur les 3000 sites d’exploitation minière artisanale connus, l’USAID a précédemment soutenu la validation de plus de 500 sites qui produisent des minerais non liés aux conflits comprenant les 3TG. 

Plus de 3600 tonnes d’étain non liés aux conflits ont déjà été exportées à partir de mines validées par l’USAID, ce qui a permis aux entreprises congolaises de réaliser plus de 90 millions des dollars américains de recettes.

Daco Tambikila

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Input your search keywords and press Enter.